Rechercher

Semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose : jour 5 Écouter ses cycles

Du 8 au 15 mars 2021 a lieu la semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose. A cette occasion l’ASBL Artemis-Doula te partage quelques clefs pouvant accompagner les femmes sur leur chemin de guérison et complémentaires à la méthode énergétique Harmonie Matricielle proposée par Laurence au sein de l’ASBL.

A chaque jour de la semaine, nous proposons une nouvelle thématique pour trouver d’avantage d’autonomie sur le plan énergétique dans la guérison avec l’endométriose.

5ième journée, le vendredi 12 mars 2021 :


Être à l'écoute de ses cycles menstruels



Depuis l’adolescence et jusqu’à la ménopause, les femmes portent le programme de vivre des cycles menstruels dans leur corps et toujours en lien avec leur psyché.

Le cycle menstruel influence leurs vies de façon plus ou moins importante selon les sensibilités. Par son mouvement spiralé, il a la capacité de les emmener loin dans les sphères de l’inconscient. Et si la danse ne se fait pas, que l’on n’a pas compris son mouvement, la musique et son tempo peuvent devenir plus chaotiques !


Pouvoir ressentir ses cycles menstruels et les écouter est un beau cadeau pour soi. Pour cesser de lutter et pour simplement se laisser porter par la sagesse du corps féminin. Une harmonie cyclique peut alors s’installer. Le corps et la psyché comprennent alors qu’ils peuvent s’exprimer plus librement dans chaque phase du cycle menstruel et plus (ou moins) besoin de résister avec des stratégies douloureuses ou brutales ! La vie poursuit sa belle œuvre permettant d’exprimer ses plus belles forces, la danse de l’ombre et de la lumière peut devenir maîtrise et équilibre.


Bien qu’il faille toute une osmose hormonale pour l’équilibre du cycle menstruel et ce depuis différentes glandes et à différents endroits du corps, la matrice utérine joue un rôle prédominant.

Elle est un contenant pour donner corps à l’énergie de vie, pour sa manifestation.

Elle est l’espace par le lequel la vie grandit et naît. La vie dans toutes ses formes et expressions.

Elle est l’espace qui contient les mystères de la création et aussi les mémoires personnelles, familiales et collectives.

Au plus la matrice se structure et au plus la vie se clarifie et peut laisser place à plus de joie, de créativité, de légèreté. Et au plus les cycles menstruels peuvent s’exprimer dans toute leur splendeur !

Les cycles menstruels font intimement partie de la vie en mouvement au sein de la matrice utérine.





L’énergie de vie étant moins concentrée dans la matrice lorsqu’il y a endométriose, les femmes qui en sont touchées pourraient être plus sensibles aux changements d’énergie selon les différentes phases des cycles menstruels.


Avant même de mettre le mot endométriose sur les douleurs et syndromes prémenstruels que je vivais, je pressentais l’importance de renouer avec mon cycle.

Par exemple, lorsque je ne me reposais pas suffisamment au moment des menstruations, la période prémenstruelle suivante pouvait être vraiment pénible puisque je démarrais le cycle avec peu de vitalité. (A présent et au fur et à mesure que ma matrice s’est restructurée, les périodes de repos sont devenues de plus en plus raisonnables et les fins de cycle de plus en plus confortables. )


J’aurais beaucoup d’autres exemples à écrire mais ce n’est pas mon intention de les partager ici, pour que chacune puisse en faire sa propre expérience.


Simplement, sache qu’à l’image des quatre saisons, des quatre phases lunaires, les cycles menstruels ont également 4 phases qui vont chacune demander une attention et un état de présence unique :


- La phase pré-ovulatoire : phase active, dans l’énergie de la jeune fille, la vitalité du printemps, énergie du renouveau.

- La phase ovulatoire : phase active, dans l’énergie de la mère, l’abondance de l’été, énergie de la fructification.

- La phase prémenstruelle : phase passive, dans l’énergie de la femme intuitive, les récoltes et la lenteur de l’automne, énergie de la sagesse

- La phase menstruelle : phase passive, dans l’énergie de la grand-mère, le temps du repos et de la maturation, énergie d’intégration et de régénération.


Selon la structure et les mémoires présentes dans la matrice utérine ces phases seront vécues différemment, parfois avec facilité et parfois plus difficilement ce qui pourra engendrer manque de confiance en soi, fatigues, douleurs, inconforts,…. Pour aller vers un cycle plus harmonieux la première étape serait de pouvoir identifier ces 4 phases et de rester à l’écoute des disharmonies au sein de ces 4 phases pour ensuite les anticiper en adaptant l’agenda et le rythme. Une fois que cela est intégré, il sera plus facile de prendre conscience des enjeux dans les différentes phases et d’observer les messages du cycle comme un moyen d’évolution et de rester à l’écoute des mémoires à accueillir et à libérer pour faciliter la restructuration matricielle.


Pour aller plus loin dans la compréhension de tes cycles je te suggère « Magie du cycle féminin » de Alexandra Pope et Sjanie Hugo Wurlitzer.


Si ces clefs pour mieux vivre avec l’endométriose ont résonné en toi, ou si certains points abordés te questionnent, n’hésite pas à laisser un commentaire en bas de l’article. Les retours sont toujours très précieux, constructifs et encourageants !


A demain pour la suite,


Laurence


Pour l’asbl Artemis-Doula



3 vues0 commentaire