Rechercher

Semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose : jour 6 Libérer les mémoires

Du 8 au 15 mars 2021 a lieu la semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose. A cette occasion l’ASBL Artemis-Doula te partage quelques clefs pouvant accompagner les femmes sur leur chemin de guérison et complémentaires à la méthode énergétique Harmonie Matricielle proposée par Laurence au sein de l’ASBL.

A chaque jour de la semaine, nous proposons une nouvelle thématique pour trouver d’avantage d’autonomie sur le plan énergétique dans la guérison avec l’endométriose. 6ième journée, le samedi 13 mars 2021 :

Libérer les mémoires du passé et les charges inconscientes


La résolution de la « mal-à-dit » passe à mon sens par deux polarités, la résolution yin et la résolution yang.

Les maux – mots- nous racontent quelques choses, ils influencent parfois notre santé, mais aussi nos comportements, notre posture et les situations que nous vivons (reproduisons). Il y a l’interne, l’aspect yin, l’histoire souvent inconsciente. Et il y a l’externe le reflet de cette histoire dans le vécu actuel, visible directement dans les comportements et évènements vécus.


La résolution yang ne peut aller sans la résolution yin. Parfois elles s’équilibrent naturellement. Les actions du présent peuvent naturellement équilibrer/réparer les manques du passé ou à l’inverse en allant visiter son passé, accepter les blessures et les traumas, poser un pardon conscient, faire la paix avec ce qui a été, des nouvelles habitudes plus harmonieuses s’installent. Parfois, il y aura lieu d’accompagner la résolution yang de façon plus consciente et active avec une mise en mouvement, des changements d’habitudes. Chaque ajustement et action externes comme verbaliser, réorganiser, affirmer pour préserver son espaces sacré (ça-crée), pour être authentique envers soi-même, dans l’amour de soi, fait avancer sur le chemin de guérison. Ils viennent acter un changement, et marquent à chaque fois une nouvelle étape vers un mieux-être global. C’est l’aspect plus yang, concret et visible de la guérison.


Dans les articles précédents ont été apportées les notions de centrage, de retour au soi véritable, d’augmenter son énergie, d’écoute de ses cycles menstruels, etc… et aussi les notions d’accueil et de patience. Elles sont essentielles et nécessaires pour une guérison complète. Ces notions ont beaucoup invité au réajustement (yang) depuis un espace d’écoute intérieur (yin).


L’aspect yin à harmoniser pour aller vers un mieux-être voir à la jusqu’à la guérison, serait alors d’aller visiter les parts cachées au plus profond de son être, dans les strates inconscientes. Basé sur l’écoute profonde du soi et de la connaissance de son histoire. Toutes les histoires non acceptées car trop douloureuses ont créé la fermeture et des mécanismes de survie tels que la peur (pour définir de nouvelles limites, plus restreintes), le contrôle, le rejet,… De vieilles émotions peuvent continuer à influencer nos choix. Inconsciemment nous pouvons continuer à alimenter ces blessures et ces traumas dans nos espaces internes de non-amour, mais la vie et l’amour sont toujours là. Coute que coute la vie souhaite reprendre ses droits, elle cherche à ré-ouvrir ces espaces. Et selon la sensibilité de chacun, cela se manifestera de façon plus ou moins prononcée. La vie veut reprendre ses droits mais l’égo veut encore garder ces vécus douloureux bien terrés dans l’ombre, il fait son job de protecteur. Cette lutte Amour-Ego peut être épuisante et peut se refléter dans tous les aspects de nos vies. Seul un chemin de conscience peut ramener la paix et l’harmonie à l’intérieur. En prenant conscience de notre responsabilité, en libérant le passé et en ré-unifiant toutes nos parts incomprises jusqu’alors…


Toutes les histoires non-accueillies sont inscrites dans notre matrice et se reflètent entre autres dans équilibre des cycles menstruels.



Ces histoires pourraient être « classifiées » en trois catégories et selon nos différents contrats d’âmes certaines catégories peuvent influencer plus que d’autres notre équilibre global… A noter qu’il y a une quatrième catégorie qui est en lien avec toute les autres, il s’agit de l’inconscient collectif. Quand on libère les mémoires dans nos matrices on agit aussi pour les guérisons au sein du tissage collectif.


Les histoires les plus lointaines pourraient être les mémoires de vies passées que l’on nomme aussi le passé karmique, pour ceux qui ont cette croyance on peut aussi parler de vies antérieures. J’ai cette croyance, mais pour ma part je parle de vies passées de manière générale car il est possible que notre âme ne l’ait pas vraiment vécue mais simplement qu’elle a choisi de s’imprégner de cette mémoire pour s’incarner, en fonction des défis de vie choisis.


Ensuite il y a tous les bagages familiaux, les histoires cachées, les non-dits, les grandes souffrances et les traumas, les trahisons, les pertes, les deuils, qui ont été vécu par nos ancêtres et non acceptés pleinement jusqu’alors. Ces évènements vont alors se transmettre et se reproduire génération après génération jusqu’à ce qu’un descendant plus ou moins missionné pour cela, puisse entendre et accueillir la souffrance passée.


Et il y a l’histoire personnelle, les évènements vécus dans notre vie intra-utérine, à notre naissance, et petite enfance. Ce sont ces moments de vie qui laisseront les plus grandes traces bien qu’à ceux-là pourront s’ajouter les vécus de l’enfance, de l’adolescent et de l’âge adultes. Des vécus qui auront suscité un choc émotionnel et n’auront pas été accueillis pleinement laissant place aux espaces de non-amour. L’histoire personnelle découle principalement des histoires karmiques et transgénérationnelles, pour réactiver les mémoires anciennes et pour pouvoir les libérer.


Lorsqu’il y a endométriose voici le type de mémoires qui peuvent être présentes :

- Perte d’enfant, fausse-couche, avortement

- Mort en couche

- Césarienne

- Perte d’un jumeau, mémoires d’abandon, de séparation

- Abus sexuelles

- Féminin en souffrance : soumission, humiliation, violence, persécution, perte de pouvoir, trahison (tromperies), non reconnaissance.

- Mémoire de célibat, none, chasteté

- Rapport mère/fille difficile, perte de la mère

- Perte d’identité féminine


Cette liste est bien-évidemment non exhaustive et il peut y avoir plusieurs mémoires et à différents plans qui peuvent être la cause d’une endométriose. Néanmoins elle peut offrir une vision plus claire des enjeux qu’il y a autour des maladies gynécologiques.


Si cet article fait sens pour toi, que tu es touchée par l’endométriose et que tu sens le besoin de libérer ta matrice de certaines mémoires, les accompagnements Harmonie Matricielle que je propose peuvent t’aider.


Merci pour ta lecture,


Laurence


Pour l’ASBL Artemis-Doula


13 vues0 commentaire